Sports MCO

Un stage à crédit

  • Placeholder

Rachid BELARBI Publié 14 Mars 2022 à 09:42

En mini-stage à Mostaganem où ils n’ont, au final, séjourné que quatre jours, les Rouge et Blanc du Mouloudia sont rentrés, samedi soir, à Oran où ils poursuivront leur préparation en perspective de la suite du championnat. Avant de rentrer au bercail, la formation drivée par Abdelkader Amrani a disputé son seul match amical de cette trêve forcée de quinze jours en raison des engagements continentaux de l’Entente de Sétif. Sans difficulté, les coéquipiers du vétéran Legraâ Mohamed ont disposé des régionaux de Fornaka sur le score de cinq buts à un. Les réalisations mouloudéennes portent la marque de Dehar, Naâmani, Guenina (un doublé) et Bounoua.

Plus que le score fleuve ou l’absence de l’attaquant Bouguetaya, toujours convalescent, cette joute amicale marque le retour parmi le groupe de Guertil, un temps écarté par le staff technique pour des raisons pas toujours convaincantes. Dans un registre moins technique, mais tout aussi important pour l’équilibre du groupe, il semblerait bien que les promesses non tenues de l’actuel premier responsable du club, Youssef Djebbari, commencent à faire jaser en interne, comme en témoigne cette grève de déplacement des entraîneurs des jeunes catégories pour protester contre le non-versement de leurs salaires depuis plusieurs mois, ce qui a entraîné un forfait des U16 à Béchar.

Même le stage à Mostaganem n’a été effectué qu’à la faveur de la “compréhension” du responsable de l’établissement hôtelier qui a hébergé les Oranais et accepté de se “faire payer plus tard, quand l’argent sera disponible”, en contrepartie d’un simple “bon de commande signé et cacheté”. À moins d’une semaine d’une confrontation face au Nasr Hussein-Dey à l’importance capitale dans la course au maintien, rien ne laisse présager que ce Mouloudia va mieux, à défaut d’aller bien. Les six buts encaissés par l’équipe réserve à Sétif lors de l’humiliante défaite (0-6) face à l’ESS de la catégorie en est l’un des signaux les plus révélateurs.

 


Rachid BELARBI 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute